Diplôme d’État Auxiliaire de Puériculture (DEAP)

Objectif de la formation

Formation diplômante 

Préparer le diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture – niveau 4 du cadre national des certification professionnelles. 

Exercer sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’État ou de l’infirmière puéricultrice diplômé d’État, dans le cadre de l’article R.4311-4 du code de la santé publique. 

Le métier 

Réaliser, dans le cadre du rôle propre de la puéricultrice et de l’infirmier, des activités d’éveil et d’éducation, dispenser des soins d’hygiène et de confort pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien être et l’autonomie de l’enfant. 

Les activités 

Prendre soin de l’enfant dans ses activités de la vie quotidienne de la naissance à l’adolescence. 

Observer l’enfant et mesurer les principaux paramètres liés à son état de santé et à son développement. 

Aider l’infirmer ou la puéricultrice à la réalisation des soins. 

Assurer l’entretien de l’environnement immédiat de l’enfant et des matériels ludiques et de soins. 

Recueillir et transmettre ses observations par oral et écrit pour maintenir la continuité des soins et des activités. 

Accueillir, informer, accompagner l’enfant et sa famille. 

Réaliser des activités d’éveil, de loisirs et d’éducation. 

Accueillir et accompagner des collègues et des stagiaires en formation. 

Durée du parcours 

Formation initiale ou continue : 12 mois 

Formation en contrat d’apprentissage :  12 mois pour les parcours modulaires  – 16 mois pour les parcours complets 

Parcours modulaires 

Sous réserve d’être admis à suivre la formation, les candidats titulaires des titres ou diplômes suivants : 

  • Diplôme d’État d’aide-soignant 
  • Diplôme d’assistant de régulation médicale 
  • Diplôme d’État d’ambulancier 
  • Baccalauréat professionnel Services aux personnes et aux territoires
  • Baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne
  • Diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social  
  • Titre professionnel d’assistant de vie aux familles 
  • Titre professionnel d’agent de service médico-social 
  • CAP Accompagnant éducatif petite enfance 

bénéficient de mesures d’équivalences ou d’allégement partiel ou complet de suivi ou de validation de certains blocs de compétences selon des modalités définies à l’annexe VII de l’Arrêté du 10 juin 2021. 

Coût de la formation 

7700 €. Formation gratuite et rémunérée en contrat d’apprentissage.    

Autres possibilités de prise en charge, nous contacter 

Délai d’accès : septembre

Nous contacter

L’ACPPAV est accessible aux personnes en situation de handicap.

La formation comporte 44 semaines de formation théorique et clinique soit 1 540 heures, se répartissant en 770 heures (22 semaines) de formation théorique et 770 heures (22 semaines) de formation clinique. Pour les formations en apprentissage…

Elle comprend 5 blocs de compétences :

Bloc 1 : Accompagnement et soins de l’enfant dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale

Module 1 (Accompagnement de l’enfant dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale) :

– Identifier le rôle de l’auxiliaire de puériculture dans les situations de soins de la vie quotidienne ;

– Rechercher et analyser l’ensemble des éléments permettant d’évaluer la situation et les besoins de l’enfant et de son entourage ;

– Mettre en œuvre un accompagnement personnalisé à partir de l’évaluation et de l’analyse de situation.

Module 1bis (Activités d’éveil, de loisirs, d’éducation et d’accompagnement à la vie sociale) :

  • Elaborer et mettre en œuvre des activités d’éveil, de loisirs, d’éducation et d’accompagnement à la vie sociale adaptées à l’enfant ou au groupe.

Module 2 (Repérage et prévention des situations à risque) :

  • Identifier les situations à risque lors de l’accompagnement de l’enfant et mettre en œuvre les actions de prévention adéquates ;
  • Mettre en œuvre les actions de prévention adéquates
  • Evaluer ces actions et les réajuster.

 Bloc 2 : Evaluation de l’état clinique et mise en œuvre de soins adapté en collaboration

Module 3 (Evaluation de l’état clinique d’une personne) :

  • Identifier, rechercher et analyser l’ensemble des éléments permettant d’évaluer l’état clinique de l’enfant et de sa mère ;
  • Identifier les signes permettant d’apprécier les changements de l’état clinique de la personne et le caractère urgent d’une situation ;
  • Relever et analyser une donnée par rapport à des normes et des valeurs repères, alerter en cas d’écart et tracer la donnée avec exactitude ;
  • Identifier, rechercher et analyser l’ensemble des informations permettant d’organiser et mettre en œuvre l’activité de soin.

Module 4 (Mise en œuvre des soins adaptés à l’enfant, évaluation et réajustement) :

  • Mettre en œuvre des soins personnalisés à partir de l’évaluation de la situation ;
  • Evaluer la qualité d’un soin et identifier les éléments à réajuster.

Module 5 (Accompagnement de la mobilité de la personne aidée) :

  • Accompagner la personne dans son installation et ses déplacements
  • Evaluer et mobiliser les ressources de la personne et favoriser son autonomie
  • Identifier et utiliser les techniques préventives de manutention
  • Utiliser les aides à la manutention (matériels)
  • Identifier les situations à risque pour la personne et pour soi-même, et les mesures de prévention appropriées.

 Bloc 3 : Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants

Module 6 (Relation et communication avec les personnes et leur entourage) :

  • Mettre en œuvre des soins relationnels en adaptant sa communication à des publics diversifiés dans le respect de la déontologie et des valeurs professionnelles ;
  • Identifier les besoins et les attentes de la personne et de son entourage, les reformuler et proposer des informations adaptées à la situation.

Module 7 (Accompagnement des personnes en formation et en communication avec les pairs) :

  • Sélectionner les informations pertinentes à apporter aux personnes en formation et aux professionnels lors de leur accueil dans le service ou la structure ;
  • Accompagner les activités et le développement des compétences des personnes en formation.

 Bloc 4 : Entretien de l’environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités en tenant compte du lieu et des situations d’intervention

Module 8 (Entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés) :

  • Identifier et choisir le matériel et les produits appropriées à différentes situations d’entretien et utiliser les techniques de nettoyage et de désinfection appropriées ;
  • Identifier et prendre en compte les risques de contamination et les infections associées aux soins ;
  • Identifier et appliquer les règles de bonnes pratique et les principes d’hygiène dans les lieux de vie collectifs et à domicile
  • Identifier et prendre en compte les circuits et appliquer les procédures
  • Repérer les anomalies et dysfonctionnement des locaux et des matériels, les signaler et identifier les mesures appropriées.

 Bloc 5 : Travail en équipe pluriprofessionnelle et traitement des informations liées aux activités de soins, à la qualité/gestion des risques

Module 9 (Traitement des informations, qualité et gestion des risques) :

  • Rechercher, organiser et hiérarchiser les informations liées aux soins, transcrire et transmettre les données recueillies 
  • Identifier et utiliser les différentes modalités de communication (écrit, oral, numérique…)
  • Analyser une situation, identifier les informations pertinentes à transmettre et des actions à proposer dans le cadre d’un projet de soins ou de vie.

Module 10 (Travail en équipe professionnelle, traitement des informations, qualité et gestion des risques) :

  • Identifier son propre champ d’intervention au regard des fonctions et activités de chaque professionnel et des lieux et situations d’intervention
  • Organiser et prioriser son activité et l’activité d’un groupe de pairs et d’apprenants
  • Evaluer sa pratique, identifier les axes d’amélioration et ses besoins en formation
  • Identifier les événements indésirables et les non-conformités
  • Exercer son activité dans une démarche permanente d’autoévaluation et d’amélioration continue de la qualité de la prise en soins
  • Identifier les actions contribuant à la qualité et à la gestion des risques et à la prévention des risques professionnels dans son champ de compétences.

Méthodes et moyens pédagogiques mobilisés

  • Des enseignements en cours magistraux, des travaux pratiques, des travaux dirigés et des travaux de recherche ou de synthèse ; des travaux de groupe, des exposés oraux.
  • La mise en place d’objectifs de stage institutionnels et personnels.
  • Le libre accès au centre de documentation avec accès internet et aide accompagnement par la documentaliste.
  • Un suivi pédagogique pour individualiser l’accompagnement.
  • Des temps de préparation pour les départs en stage et des temps de bilan de stage au retour.
  • Un suivi de stage avec des mises en situation professionnelle formatives et normatives.
  • Des temps d’analyse de pratique.

Modalités de suivi et d’évaluation

Études de situation

Évaluations des compétences en stage

Évaluations comportant une pratique simulée

AFGSU (gestes et soins d’urgence) niveau 2

Étude de situations relationnelles pouvant comporter une pratique simulée

Évaluations à partir d’une situation d’hygiène

Dossier de candidature et entretien

 Les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date d’entrée en formation.

 La formation par la voie d’apprentissage concerne les jeunes de 17 à 29 ans.

Établissements d’accueil du jeune enfant, publiques ou privés :

  • Crèches
  • Halte-garderie
  • Multi-accueil
  • Jardins d’enfants.

L’auxiliaire de puériculture exerce son activité auprès des enfants :

  • Structures d’accueil publiques ou privées du jeune enfant (crèches, multi-accueil, etc.)
  • Pouponnières sociales et PMI
  • Instituts médico-éducatifs (IME)
  • Maternités, services de pédiatrie et de pédopsychiatrie
  • Maisons d’enfants médicalisées
  • Centres de rééducation fonctionnelle